Spandex in the City #17 du 4 septembre 2009

Les gentils et les méchants, partie 3

par Sapphire

Les gentils tiennent leurs promesses. C'est ce que Mind Slayer m'a dit. Nous sommes prévisibles. Mais les méchants sont aussi prévisibles.

J'ai passsé mon accord avec Mind Slayer, eu l'information qu'elle m'avait promis à propos du raid sur le Musée des Antiquités. Elle m'a dit que Medusa jetait son dévolu sur un objet appelé le Collier de Luvah, qui faisait partie de la collection Aleister Crowley.  La collection Alesteir Crowley était partie en tournée de puis un usée d'Angleterre, et le collier ne serait à Millenium City que pour quelques jours de plus.

J'ai parlé aux autres Champions de l'accord. Personne n'était enchanté par la condition de ne pas toucher Psimon, mais ils était tous d'accord pour s'y plier.

“Cela limitera sérieusement nos possibilités,” dit Defender.

“Je sais. Mais j'ai promis.”

Il acquiesca. “Il n'y a rien que nous puissions y faire désormais. Mais cela signifie que nous devrons rester vigilants.”

“Ne le sommes-nous pas toujours ?” demanda Kinetik.

Nous avons préparé nos plans et attendions Psimon et Medusa au musée. Witchcraft et moi étions cachées près de l'exposition, camouflées par un de ses sorts afin qu'ils ne puissent nous voir ni ne sentir notre présence. Comme nous avions toutes les deux une bonne portée pour attaquer, cela semblait une bonne idée. Kinetik d'était déguisé en garde du musée, et Ironclad et Defender avaient mis des armures qui cachaient leurs visages et se tenaient parfaitement immobiles, prétendant être des statues.

Nous étions prêts. Defender nous avait donné des gadgets pour savoir quand quelqu'un entrerait dans le musée; Witchcraft avait des sorts en attente pour nous laisser écouter l'équipe du PSI une fois qu'ils seraient entrés dans le musée.

Et ca n'a pas manqué, ils pénètrèrent à minuit et quart. Medusa utilisa ses pouvoirs psioniques pour geler les gardes du musée, mais elle ne fut pas assez rapide pour avoir Kinetik. Il courrut - se ralentissant juste assez pour masquer sa super vitesse. Psimon ordonna immédiatement à ses hommes de main d'aller après à le “garde” – “Ne le laissez pas appeler de l'aide !”

“Psimon, Ne bouge pas. Je dois être sûre qu'il est le seul,” dit Mind Slayer.

“Nous devons avancer plus vite,” lança sèchement Medusa.

“Pique pas ta crise,” dit Mind Slayer. “Je ne laisse pas Psimon en danger. Compris ?”

“Tu veux pas plutôt dire que tu nous protèges tous les deux du danger ?” dit Medusa. Bon, je en pouvais pas voir Medusa, mais d'après le ton de sa voix, je suis sûre qu'elle grimacait de dégout.

“Ouais. c'est ça,” grogna Mind Slayer en réponse.

“Hé, Medusa, Mind Slayer fait juste son boulot,” dit Psimon. La suffisance dans sa voix me donnait envie de le taper. Il est évident qu'il monte les deux femmes l'un contre l'autre. Je hais ça chez les hommes, encore plus un super vilain !

Grâce à la magie de Witchcraft, nous pouvions entendre Mind Slayer marmonnait pendant qu'elle faisait un bilant rapide de la zone. “Bimbette t'as intérêt à être là, ou je vais coller ma botte en travers de la face à Medusa, alors aide moi.”

Je dois l'admettre, Witchcraft et moi avons presque gloussé. Excepté, bien entendu, que les super héros en attente ne gloussent pas - cela donnerait notre position.

“Tout va bien,” dit-elle. “Tu peux vérifier aussi, si tu veux,” dit-elle à Psimon. C'était la raison pour laquelle Witchcraft avait lancé un sort pour protéger nos esprits. Psimon peut sentir les gens, s'ils les cherchent. Le sort serait suffisant pour nous cacher, mais Defender et Ironclad pourraient ne pas être aussi chanceux. Nous n'étions pas sûrs de la portée de Psimon.

“Je suis certain que tu as fait un travail admirable,” lui dit Psimon. “On peut ?”

“Il était temps,” souffla Medusa.

“Prête ?” murmurai-je à Witchcraft.

“Prête.”

A cet instant je taclai Medusa d'une rafale énergétique et Witchcraft lança un sort pour l'aveugler temporairement. Si elle ne pouvait nous voir, nous parions qu'elle ne pourrait pas nous geler non plus.

Cela fonctionna à merveille. Mon attaque la renversa, et WItchcraft l'aveugla. Mind Slayer créa immédiatement une bulle de force autour de Psimon et commença à nous grogner après. Elle nous lança ses lames mentales, mais d'un manière ou d'une autre aucune ne toucha.

“Nous devons sortir d'ici, Psimon,” dit-elle.

“Attrape Medusa!” Cria Psimon.

Mind Slayer secoua sa tête. “Tu es en trop grand danger.” Elle partit pour l'attraper et s'envoler avec lui hors d'ici, mais il refusa.

“Non, j'ai appelé les autres en renfort.” Il se libéra de l'emprise de Mind Slayer et me lança une rafale d'énergie psionique.

Ce n'était pas assez pour blesser, mais cela me déséquilibra. Cela me libéra aussi de la promesse envers Mind Slayer. “c'est bon !” hurlai-je. “Attrapez-le !”

Et c'est là que tout s'enchaîna. Ironclad et Defender sortirent de leur cachette. Les serviteurs de Psimon revinrent de leur chasse à Kinetik. Et Kinetik, bien entendu, arriva pour se plonger dans la tourmente. Je lançais des décharges d'énergies et me protégeas moi-même, ainsi que Witchcraft. Witchcraft lançait des sorts pour supprimer les pouvoirs psioniques. Un des serviteurs était télékinétique, et commença à balancer un peu partout des objets d'art. 

Defender assomma deux de serviteurs en le plaquant contre un mur.

Pendant ce temps, Medusa avançait à tâtons sur le sol, incapable de voir et appelant Psimon à l'aide.

“Nous devons l'attraper avant lui !” criai-je.

Ironclad changea immédiatement de direction et saisit Medusa.

“Oh !” dit Medusa. Elle poussa contre l'épaule massive d'Ironclad, “Oh, mon…”

Honnêtement, je pense qu'elle était à moitié tentée par laisser Ironclad la capturer. Il fait ce genre d'effet aux femmes.

Psimon, toutefois, sortit de ses gonds. Il était encastré dans une sorte d'armure de bataille faite de pur énergie psionique, et il courrait vers Ironclad. Ce qui, je dois le dire, surprit Ironclad.

Dans toute cette confusion, Psimon récupéra Medusa. Mind Slayer les agrippa et s'envola à travers une des fenêtres, et nous réussimes à capturer tous les servants qu'ils laisèrent derrière eux.

Alors, était-ce un succès ? Plus ou moins. Nous avions empêché Medusa de poser ses mains sur le collier, qui aurait pu amplifier ses pouvoirs par cent. Imaginez la gelant les gens sans avoir à les voir, snas même être près d'eux. Juste en pensant à eux. Et imaginez cet état durant plus d'une journée, le temps que cela dure actuellement, durant des années à la place. Je ne veux même pas penser à ce qu'elle aurait pu faire au monde.

Toutefois, nous n'avons pas capturé Medusa. Ou Psimon. Nous avons eu les subalternes, ce qui est utile. Et aucun ne fut blessé.

Mais...avant qu'ils ne partent, Mind Slayer utilisa ses pouvoirs mentaux pour briser une cloche en verre protégeant un bracelet de bronze. Defender la vit le dérober avant de s'enfuir. Selon l'inventaire de la collection, c'était un don de Crowley à une de ses maîtresses. IL était supposé avoir la capacité d'inspirer une forte dévotion émotionnelle, si utilisé par la bonne personne.

Ce qui me laisse me demander si toute l'affaire n'était pas un coup monté. Est-ce que Mind Slayer n'avait pas juste monté un coup aux Champions ? Est-ce que Psimon et Medusa le savaient ? Bien entendu, Medusa semblait assez surprise de notre présence, tout comme Psimon. Est-ce que Mind Slayer nous avait tous piégés ? Est-ce qu'elle avait parlé à Medusa du collier pour la laisser rentrer dans le musée. Et nous avait utilisés comme moyen de distraire Medusa et Psimon ? Tout ça pour avoir une chance de faire en sorte que Psimon l'aime autant qu'elle ne l'aimait déjà ?

Je ne sais pas. Je peux comprendre, enfin je crois, pourquoi elle pourrait avoir fait ça. D'un autre côté, je pense qu'elle est venue vers moi avec autant de bonne volonté que possible. Elle n'a pas menti. Et elle nous aurait laissé capturer Medusa si elle avait pu. Mais.

Les méchants sont prévisibles. Vous pouvez leur faire confiance pour chercher la moindre opportunité. Même quand ils sont honnêtes avec vous. Même quand ils tiennent leurs promesses.

Ils utilisent les autres. Parce qu'ils ne savent pas faire autrement.

Spandex in the City #16 du 27 aout 2009

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Champions Online ?

134 aiment, 36 pas.
Note moyenne : (192 évaluations | 17 critiques)
5,4 / 10 - Moyen
Evaluation détaillée de Champions Online
(33 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

201 joliens y jouent, 624 y ont joué.